Mme Taubira, victime du racisme

par

Une candidate du Front National, à des élections municipales, Anne-Sophie Leclère, avait publié sur Internet une photo comparant Mme Taubira,  Garde des Sceaux, à une guenon. Elle a été suspendue par son parti. L’hebdomadaire Minute (peut-être pour créer le buzz et augmenter sa diffusion) a fait sa Une sur le titrage suivant, assez lourd : « Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane ». (1) L’allusion est tout à fait claire. En Italie, où la ”ministre de l’Intégration” est une Congolaise, ophtalmologiste et ancienne immigrée clandestine, des propos semblables mais beaucoup plus durs avaient été tenus  contre elle par un responsable politique, la comparant à un orang-outang.

Ce genre de propos irresponsables relève d’une erreur majeure de communication et de stratégie politique. Ils renforcent les lobbies pro-immigration dans l’argumentation sophiste que les Européens de souche sont ”racistes”, alors que c’est le contraire absolu qui est vrai. Et que le véritable racisme est orienté d’une manière inverse de ce que l’idéologie dominante présente, dans les faits. SOS Racisme, association protégée et subventionnée, se frotte les mains, ainsi que toutes les autres associations ” antiracistes”. Enfin, nous avons du grain à moudre ! Des procès à gagner ! Des indemnités à percevoir !

Comparer Mme Taubira à un singe relève de l’insulte idiote et bas de gamme, de la plaisanterie de bar qui décrédibilise ses auteurs, accusés de n’avoir pas d’autres arguments.  Sans le savoir, par brute bêtise, celles et ceux qui ont initié cette attaque – par le mauvais angle– contre Mme Taubira la confortent dans ses positions et sa politique catastrophiques.  Ils renforcent  sa légitimité en l’érigeant en innocente victime.

De plus, le meilleur moyen de neutraliser, d’affaiblir, de diaboliser, de rendre illégitime la cause qu’on défend, c’est de la présenter de manière excessive et ridicule. 

Le combat contre l’immigration invasive massive, contre la destruction de l’identité française et européenne  ne passe pas par des insultes ou des plaisanteries  mais par des arguments  rationnels et des démonstrations sérieuses.  Ceux qui ne l’ont pas compris font le lit de leurs adversaires. Mais, comme le disait Flaubert, persuader un crétin qu’il se trompe, c’est impossible.   

(1) Dans l’argot du XIXe siècle, la ”banane”  signifie la chance inattendue, de même que la ”pêche” signifie la force soudaine et optimiste et la” pomme”, le visage.

Vous aimerez peut être