Bombe à retardement explosive de la natalité africaine

par

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, que M. Mélenchon accuse d’être influencé par Marine Le Pen et le FN, a déclaré  dans son texte sur les visions d’avenir pour la France de 2025 (séminaire gouvernemental du 19 août 2013) : « L’Afrique reste le premier continent de provenance des migrants en France. En 2025, ce continent comptera 1,6 milliards d’habitants. Ce choc démographique à venir imposera à la France une nouvelle approche de ses règles migratoires ». Une telle lucidité de la part d’un homme de gauche est étonnante. Certes, dans ses calculs politiciens, M. Valls espère, en se droitisant, devenir populaire et progresser dans l’échelle de carrière politique. Cependant même des mots justes restent des mots et rien n’est fait contre les maux.

 En effet, sous la direction d’un président  de la République et d’un Premier ministre complètement obtus et aveugles sur cette question de l’immigration, M. Valls a pensé qu’il ne pouvait rien faire et n’a rien fait. Encore moins que la droite molle qui l’a précédé au pouvoir. Rien de sérieux contre l’immigration illégale, contre l’impossibilité des expulsions, contre le déversement quotidien d’une immigration de peuplement par le bas. Juste, de temps en temps, des expulsions médiatisées d’imams fanatiques et idiots. Aucune ”nouvelle approche des règles migratoires” ne fut et ne sera entreprise par M. Valls. Paroles, paroles… Il reste que la pression démographique de l’Afrique, conjuguée à une incapacité globale (et atavique) de l’ensemble de ce continent à se prendre en charge et à vivre par lui-même, et à la passoire migratoire qu’est l’Europe, conduira automatiquement  à une tragédie historique. Elle ne sera pas facile à vivre et nos enfants la connaîtront. Les responsables en sont les politiciens actuels, de gauche ou de droite. Mais ils seront morts quand l’orage éclatera.

Vous aimerez peut être